Tourisme Alsace France
Nos sites thématiques
Mon carnet de voyage

Activités et détente Cyclotourisme

Découvrez également:

Alsace à vélo

Le site officiel dédié au cyclotourisme en Alsace

Navette des crêtes

Organisez votre randonnée dans les Vosges, sans voiture, et facilement au départ de Colmar et Mulhouse.

Alsace Cyclhotel

Hôtels labellisés pour l'accueil des cyclistes.

Boucles régionales à vélo

Alsace a véloL'Alsace compte de nombreux itinéraires cyclables qui satisferont les amateurs de randonnée cycliste. Qu'il s’agisse de randonneurs débutants ou chevronnés, chacun peut élaborer des circuits à la carte et découvrir ainsi notre région à son rythme, selon ses goûts et ses aptitudes. Découvrez-les vite !

Consultez le site Alsace à vélo pour plus d'informations

Tour de Strasbourg

Le tour de Strasbourg - Eurovelo 5 & 15

Au départ de la gare, après avoir franchi l’Ill, le circuit conduit le cycliste dans le vieux Strasbourg. Au milieu d’un dédale de canaux, il accède au coeur de la Petite France. L’itinéraire emprunte ensuite la Grand-Rue et le secteur piétonnier pour atteindre le centre de l’ellipse insulaire sur lequel est érigée la cathédrale. Les édifices du XVIIIe siècle se succèdent avant de rejoindre Schiltigheim, cité des brasseurs.

Après avoir longé les berges de l’Aar, affluent de l’Ill, puis le canal de la Marne au-Rhin, le parcours traverse le quartier des institutions européennes pour se rendre au château de Pourtalès, en lisière de la forêt de la Robertsau. La visite se poursuit entre le parc de l’Orangerie et les fortifications de la Citadelle en passant par le quartier allemand. Au-delà des bassins portuaires apparaissent le pont de l’Europe et la passerelle du jardin des deux rives qui permettent une incursion à Kehl.

Le cycliste regagne la gare de Strasbourg en longeant la ceinture ferroviaire. Peu après la gare, les quatre tours du XIIIe siècle qui s’élèvent aux Ponts Couverts constituent les restes de l’enceinte fortifiée du Moyen Âge qui en comptait cinquante. La Petite France est célèbre pour ses vieilles maisons, dont la plus connue, la Maison des Tanneurs, témoigne de l’ancienne activité de ce quartier. Se dressant au centre de l’ellipse insulaire, la cathédrale, véritable joyau architectural, associe l’art gothique français et allemand. Sa flèche, élancée à 142 mètres, fit d’elle l’édifice le plus élevé de la chrétienté (XIXe siècle). À voir également l’horloge astronomique et son remarquable mécanisme. Des édifices majestueux comme l’Hôtel de Ville, l’Opéra ou encore le Palais de Justice retiendront l’attention du cycliste.

La seconde moitié du circuit est dominée par les espaces verts : parc de Pourtalès, parc de l’Orangerie, jardin botanique, parc de la Citadelle. Sur le tracé du retour, le Musée d’Art Moderne et Contemporain, qui se mire dans les eaux de l’Ill, s’impose comme une ultime étape.

Télécharger le PDF


Des bords du Rhin au canal de la Marne-au-RhinDes bords du Rhin au canal de la Marne-au-Rhin

Traversant le faubourg de la Robertsau, le parcours longe par la Véloroute Rhin - EuroVelo 15 le parc du château de Pourtalès pour mener à la digue des hautes eaux dressée en parallèle au Rhin. Après La Wantzenau, dont l'entrée est marquée par le pont sur l'Ill, c'est une succession de villages qui s'offre au cycliste.

Retour sur les bords du Rhin par le site des grandes écluses de Gambsheim avant d'obliquer vers l'ouest. Les villes de Bischwiller, Haguenau puis Brumath balisent le circuit qui rejoint Strasbourg par le chemin de halage du canal de la Marne-au-Rhin. Ponctuant les étendues de maraîchage qui jalonnent le faubourg de la Robertsau, le parc du château de Pourtalès constitue un havre de paix dans la proche banlieue de Strasbourg.

À La Wantzenau, l'Ill étend ses eaux à travers la forêt rhénane où l'on trouve encore des roselières. Le village est réputé pour ses vieilles maisons à colombages et sa gastronomie. Les rives du Rhin ont donné naissance à des villages typiques de bateliers comme Gambsheim et surtout Offendorf. Quittons le fleuve pour découvrir l'église Saint-Georges de Haguenau et surtout Marienthal, où le plus célèbre pèlerinage marial d'Alsace attire encore de nombreux fidèles. Sans oublier en fin de parcours la visite du Fort Rapp à Reichstett, dans la banlieue de Strasbourg.

Télécharger le PDF


Les villages de potiers et la forêt de HaguenauLes villages de potiers et la forêt de Haguenau

Entre Forêt de Haguenau et rives du Rhin (EuroVelo 15), l'itinéraire promène le cycliste dans la verte campagne de l'Uffried puis bifurque vers l'ouest pour longer la lisière nord de la forêt de Haguenau.

Voici l'Outre-Forêt, plaine légèrement ondoyante, qui déploie ses villages particulièrement séduisants comme Betschdorf. La route est à découvert jusqu'à Walbourg avant de pénétrer la Forêt de Haguenau, l'une des plus vastes de France. Elle mène jusqu'à Soufflenheim en passant par Haguenau.

Le parcours additionne les sites remarquables. À commencer par Sessenheim où Goethe vécut une idylle, voici Betschdorf, capitale de la poterie grise et bleue où l'on utilise l'argile locale pour réaliser divers objets. Visitez aussi le musée de la poterie présentant de superbes pièces anciennes. À Walbourg, on admirera les vitraux de l'église Sainte-Walpurge du XVe siècle. La Forêt de Haguenau est le territoire des randonnées dont la plus connue conduit au gros chêne de Saint-Arbogast qui mesure sept mètres de circonférence. Comme Betschdorf, Soufflenheim constitue un important centre de poterie. C'est là que sont notamment fabriqués les fameux moules à kougelhopf.

Télécharger le PDF


Les bords du Rhin et la vallée de la LauterLes bords du Rhin et la Vallée de la Lauter

Le Rhin canalisé prend fin à Beinheim où il retrouve son cours naturel. On longe le fleuve sur la digue des hautes eaux par l'EuroVelo 15 en traversant forêts rhénanes et réserves naturelles jusqu'à Lauterbourg, pointe orientale de l'Alsace.

La route prend ensuite la direction de l'ouest et emprunte l'ancien talus de la voie ferrée Lauterbourg-Wissembourg pour atteindre la capitale du Nord de l'Alsace via l'hippodrome de la Hardt. Le retour vers Beinheim permet de découvrir des villages typiques, parmi les plus beaux que compte l'Alsace. De Beinheim à Munchhausen, les abords du Rhin sont riches de sites naturels préservés. La héronnière de Beinheim au biotope si fragile est particulièrement surveillée. Munchhausen et le delta de la Sauer forment un paysage étonnant peuplé d'oiseaux migrateurs : hérons cendrés, oies sauvages ou éperviers. La forêt est unique en Europe où frênes, chênes pédonculés et ormes champêtres grimpent jusqu'à trente mètres.

À l'ouest de Lauterbourg, à Niederlauterbach, on découvrira des pompes à balancier, derniers témoins d'une industrie pétrolière qui prospéra dans la région jusqu'au milieu du XXe siècle.

Télécharger le PDF


Villages pittoresques et vignoble de CleebourgVillages pittoresques et vignoble de Cleebourg

C'est une route vallonnée qui conduit de Soultz-sous-Forêts à Hunspach, classé parmi les plus beaux villages de France. Elle serpente au milieu des champs parsemés de casemates et de vestiges de la Ligne Maginot. Après Steinseltz, depuis le Geisberg, on embrasse d'un coup d'oeil la ville de Wissembourg et son enceinte fortifiée.

Retour par le piémont des Vosges du Nord. La forêt et le vignoble de Cleebourg habillent le parcours qui guide le randonneur en pleine nature, hors des sentiers battus. À quelques kilomètres de Soultz-sous-Forêts, Hunspach séduit le visiteur par son homogénéité architecturale.

Remarquez les vitres des maisons dont beaucoup sont bombées vers l'extérieur. Wissembourg n'a pas usurpé son surnom de « perle de l'Alsace du Nord ». Ses belles maisons anciennes, son cours d'eau, la Lauter, lui donnent un certain caractère.

À l'entrée du faubourg de Bitche, un bâtiment Renaissance est doté d'un superbe oriel d'angle. À voir aussi le musée Westercamp qui ranime le passé de la ville. En fin de parcours, entre quelques passages en forêt, on distingue à travers la végétation des terrils de l'ancienne exploitation minière de sables bitumineux de Merkwiller-Pechelbronn et certaines pompes encore en activité.

Télécharger le PDF


La vallée de la Sauer et les stations thermalesLa vallée de la Sauer et les stations thermales

La randonnée s'ouvre dans le pays des thermes. Une route ondoyante relie en effet les stations thermales de Niederbronn-les-Bains et Morsbronn-les-Bains. Le circuit emprunte alors l'ancienne voie ferrée de la Ligne Maginot qui conduit à Lembach. Au-delà de Lembach, les silhouettes de ruines de châteaux forts surplombent la route jusqu'à Obersteinbach à l'extrémité de la vallée du Steinbach. L'itinéraire bascule alors dans la vallée du Wineckerthal puis celle du Jaegerthal pour rejoindre Niederbronn-les-Bains.

Niederbronn-les-Bains est une station thermale réputée que fréquentaient déjà les Romains. La cité possède le seul casino d'Alsace du Nord et un intéressant musée de l'Archéologie. À Woerth, le musée de la Bataille restitue les traces de la guerre de 1870. Plus au Nord, Lembach ouvre le parcours des châteaux forts. On en compte une bonne dizaine dans un rayon de dix kilomètres, dont le château du Fleckenstein construit au XIIe siècle sur une barre de grès. La fin du parcours est marquée par les premières forges de la société De Dietrich aujourd'hui installée à Niederbronn-les-Bains.

Télécharger le PDF


Du Val de Moder au pays des houblonnièresDu Val de Moder au pays des houblonnières

De Haguenau à Uberach, l'itinéraire suit une route forestière sans difficulté particulière à travers la forêt de Haguenau. Après avoir quitté Pfaffenhoffen, bourgade principale du Val de Moder, le trajet invite à la découverte des villages agricoles du pays de Hanau. Collines, forêts et cultures céréalières composent le paysage. L'arrivée à Hochfelden, cité brassicole, marque un changement de décor. Après la traversée du Val de Zorn et du canal de la Marne-au-Rhin - EuroVelo 5, ce sont les champs de houblon qui accompagnent le randonneur jusqu'à Haguenau.

Haguenau est riche d'un passé dont témoignent notamment le Musée Historique et le Musée Alsacien. La synagogue rappelle que Haguenau possédait l'une des plus importantes communautés juive d'Alsace. À voir également la Tour des Pêcheurs et son arche monumental qui enjambe la Moder.

Pfaffenhoffen est connue pour son Musée de l'Imagerie populaire et peinte alsacienne qui abrite une superbe collection de peintures sous verre réalisées par des artistes itinérants. Entre le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord et le Kochersberg, le pays de Hanau offre de jolies promenades à ceux qui savent musarder d'un village à un autre. Les petites bourgades agricoles présentent une architecture typique où se mêlent le grès et les colombages. Hochfelden est réputée pour sa brasserie tout autant que pour son élégante chapelle Saint-Wendelin érigée au XVe siècle dans le style gothique. Enfin, Hohatzenheim, lieu de pèlerinage, possède une remarquable église du XIIe siècle.

Télécharger le PDF


Du Pays de Hanau aux Vosges du Nord

Du pays de Hanau aux Vosges du Nord

À l'ouest de l'Outre-Forêt, le Pays de Hanau offre une succession de douces hauteurs. De Pfaffenhoffen à Zinswiller, la route traverse un paysage de collines.

Elle longe ensuite le piémont des Vosges du Nord pour s'engager après Ingwiller dans la coquette vallée du Mittelbach. L'extrémité de cette vallée débouche au terme de quelques lacets à travers la forêt sur La Petite Pierre, village accroché à un promontoire rocheux.

L'itinéraire se poursuit à découvert vers l'ouest en bordure du plateau lorrain avant de s'engouffrer dans la longue vallée de la Zinsel bordée de grès rose. Elle mène à Neuwiller-les-Saverne puis au pied du Bastberg, ultime étape avant le retour à Pfaffenhoffen.

Pfaffenhoffen se distingue par la présence d'une synagogue type dans le contexte d'une petite ville. L'édifice a été construit en 1791, année même de l'Emancipation.Ingwiller doit également sa renommée à sa synagogue surmontée d'un clocher à bulbe de style oriental et construite sur les caves d'un château du Moyen Âge en 1822.

La Petite-Pierre constitue le temps fort du circuit. La balade dans le vieux bourg passe par le château du XIIIe siècle et l'insolite musée du Sceau alsacien. À quelques kilomètres au sud, le village de Graufthal est célèbre pour ses maisons troglodytiques.

On ne manquera pas de visiter également la pittoresque église Saints-Pierre-et-Paul de Neuwiller-lès-Saverne. À Bouxwiller, l'ancienne synagogue abrite le Musée Judéo-Alsacien. Il retrace l'histoire du judaïsme en Alsace à travers un parcours initiatique grandeur nature et de très belles collections.

Télécharger le PDF


Tour de l'Alsace BossueTour de l'Alsace Bossue

L'itinéraire propose une randonnée en Alsace Bossue, cette « incursion » géographique du département du Bas-Rhin dans le plateau lorrain.

D'Asswiller, la verdoyante vallée de l'Eichel qui émerge des vallons vosgiens, conduit à Herbitzheim. Les villages-rues, typiques de l'Alsace Bossue, se succèdent jusqu'à Sarre-Union, capitale de cette région. Après Harskirchen, on traverse les remarquables bois de Bonnefontaine en longeant à nouveau par l'EuroVelo 5 le Canal de la Sarre pour arriver à Wolfskirchen. Le circuit se prolonge dans une campagne vallonnée à travers des paysages de pâturages.

À Herbitzheim, le sanctuaire catholique de style néoclassique qui se mire dans les eaux de la Sarre est impressionnant. Il faut rester sur le vieux pont qui enjambe la Sarre pour mieux apprécier la paix campagnarde qui baigne l'Alsace Bossue. Sarre-Union, créée au XVIIIe siècle, est caractérisée par ses rues larges et rectilignes qui s'étirent sur les pentes d'une colline.

Du sommet du Kirchberg, la vue embrasse toute l'Alsace Bossue. La chapelle blanche qui couronne la colline ne conserve de l'époque romane que le clocher circulaire. En marge du circuit, le site archéologique de Dehlingen et la villa romaine de Mackwiller méritent également une attention particulière.

Télécharger le PDF


Eglises romanes et AckerlandEglises romanes et Ackerland

Entre vallons, forêts et vignoble, l'itinéraire donne à voir une Alsace authentique. Point de départ du circuit, Marlenheim est aussi la porte nord de la Route des Vins. L'itinéraire contourne une série de montagnes dont celle du Stephansberg coiffée d'un émetteur de télévision. Au-delà de Willgottheim, c'est un paysage ondulé couvert de cultures céréalières qui accompagne le cycliste à travers l'Ackerland et l'arrière Kochersberg jusqu'au Bastberg, au coeur du Pays de Hanau. Après Bouxwiller, la route serpente en lisière de forêt vers le sud en empruntant le piémont des Vosges.

Le parcours franchit ensuite la Zorn puis le canal de la Marne-au-Rhin (EuroVelo 5) à Saverne avant d'être entouré d'immenses vergers. Le dernier tronçon relie les coquettes cités de Wasselonne et de Marlenheim à travers le défilé du Kronthal. La campagne vallonnée, qui s'étend dans toute la région, est riche en sites pittoresques. Marlenheim, qui ouvre la Route des Vins, possède de grandes demeures bourgeoises s'étageant de la fin du gothique à l'époque baroque. La montagne qui succède à celle du Stephansberg est couronnée d'une tour du télégraphe optique Strasbourg-Paris.

Après avoir traversé l'Ackerland et l'arrière Kochersberg, terres agricoles, l'itinéraire mène successivement aux édifices romans de Saint-Jean-Saverne et Marmoutier. Saverne et le Château des Rohan, puis Wasselonne et son centre historique ponctuent la fin du circuit. On notera aussi que c'est dans le défilé du Kronthal que furent extraites les pierres de grès rose utilisées pour la construction de la Cathédrale de Strasbourg.

Télécharger le PDF


Les vallées des Vosges centralesLes vallées des Vosges centrales

De Molsheim à Grendelbruch, offrez-vous une belle échappée pour renouer avec la nature. Sur la route menant au col de Westhoffen, la vigne qui s'étage sur les coteaux de la Mossig cède progressivement la place aux vergers peuplés de cerisiers. Au-delà de Wasselonne, la vallée de la Mossig se resserre avant la montée vers Wangenbourg-Engenthal. La forêt, dense et puissante, rappelle au cycliste qu'il se trouve au coeur d'un des plus grands massifs forestiers des Vosges. L'itinéraire serpente entre vallée de la Hasel et vallée de la Bruche pour atteindre Schirmeck. L'altitude reprend le dessus sur le parcours qui conduit à Grendelbruch et ses chaumes.

Là, on redescendra la vallée de la Magel en obliquant vers Molsheim. Plusieurs villages comme Wangen et Westhoffen ont conservé leurs enceintes médiévales dans un paysage de vignes. Wangenbourg-Engenthal, Oberhaslach et Niederhaslach avec sa collégiale ou encore Grendelbruch présentent une architecture typique de la montagne vosgienne. Schirmeck, carrefour routier, est dominée par les vestiges de son château. Au débouché de la vallée de la Bruche, Mutzig est la ville natale de Chassepot dont le fameux fusil est exposé au musée municipal. Molsheim constitue le siège de la seule chartreuse jamais construite dans une ville. Une section du musée qu'elle abrite est consacrée à Bugatti dont les voitures furent jadis produites à Molsheim.

Télécharger le PDF


La haute vallée de la BrucheLa haute vallée de la Bruche

Au départ de Schirmeck, le randonneur partira à la découverte de paysages d'une remarquable sérénité. Le circuit traverse hameaux et lieux-dits de l'ancienne principauté de Salm avant d'arriver dans une vaste clairière où vécut une importante communauté mennonite. Jusqu'au col de Saales, la route longe le versant nord de la haute vallée de la Bruche, tantôt en forêt, tantôt à découvert.

À Saâles, bourgade située à l'extrémité ouest du département, cap à l'Est en progressant de col en col vers le point culminant du Bas-Rhin, le Champ du Feu (1100 m). La traversée d'un plateau couvert de chaumes mène au Struthof, d'où l'on entamera la descente vers Schirmeck par la paisible vallée de la Rothaine. À Salm, les fermes témoignent du style de vie des Mennonites, remarquables agriculteurs, qui ont construit au XVIIIe siècle des exploitations modèles.

À Ranrupt, la scierie à haut-fer est inscrite à l'inventaire du patrimoine rural. Cet ouvrage, unique en Alsace, est équipé d'une roue à augets qui actionne le hautfer et d'une turbine qui entraîne la scie circulaire, témoignant ainsi du fonctionnement réel d'une scierie traditionnelle. La Tour d'observation, qui couronne le Champ du Feu, livre un superbe panorama sur les Vosges moyennes et la plaine d'Alsace. Le camp du Struthof est devenu un lieu de recueillement et un mémorial de la Déportation. Le contraste entre la beauté du site et l'horreur qu'évoque le camp est saisissant. Enfin, à Neuviller-la-Roche, ne manquez pas le Musée du Patrimoine implanté dans une maison typique de la Vallée de la Bruche.

Télécharger le PDF


Entre Mont Sainte-Odile et Haut-KoenigsbourgEntre Mont Sainte-Odile et Haut-Koenigsbourg

Au sud-ouest de Strasbourg, le pays de Barr déploie ses collines, ses vignes et ses villages prospères. Après Barr, capitale viticole du Bas-Rhin, le circuit mène au Mont Sainte-Odile, promontoire couvert de forêt et chapeauté au sommet d'abruptes falaises de grès rose. En contrebas, le village du Hohwald vous accueille au milieu d'une vaste clairière. La montée du col du Kreuzweg ouvre sur le Val de Villé. Elle est suivie d'une descente vertigineuse vers la vallée de la Liepvrette. La route conduit alors au château du Haut-Koenigsbourg qui, du haut de son éperon, culmine à près de 755 m d'altitude.

Le retour s'opère tranquillement à travers le vignoble. Entouré de l'énigmatique mur païen, le Mont Sainte-Odile est le lieu de pèlerinage le plus important d'Alsace. Le Val de Villé, patrie du célèbre kirsch, propose de beaux paysages ouverts, propices à la pratique du parapente. On s'attardera ensuite au château du Haut-Koenigsbourg superbement restauré.

La vue est imprenable et par temps clair on peut, paraîtil, y apercevoir le Mont Blanc. Au pied du château, le village de Kintzheim est célèbre pour la Volerie des Aigles et la Montagne des Singes. À Châtenois, arrêtez-vous devant la Tour des Sorcières, témoignage de l'enceinte fortifiée. Enfin, à Andlau, on admirera l'église abbatiale, chef-d’oeuvre de l'art roman et visitera le centre d’interprétation du patrimoine "Les Ateliers de la Seigneurerie".

Télécharger le PDF


De la Route des Vins au «Ried» 	De la Route des Vins au «Ried»

Le circuit débute par une incursion dans le vignoble. De Kogenheim, cap à l'Ouest. La traversée d'une forêt ouvre au cycliste un joli panorama sur la vigne. Coteaux et villages viticoles alternent jusqu'au pied du Haut-Koenigsbourg. Plus loin, Sélestat marque l'entrée dans le Grand Ried, une région de forêts et de prés humides. La route conduit jusqu'aux abords du Rhin. La Véloroute Rhin - EuroVelo 15, parallèle au canal du Rhône-au-Rhin permet de rejoindre le point de départ.

À Epfig, la chapelle Sainte Marguerite est l'un joyaux de l'art roman en Alsace. Dambach-la-Ville, cité fleurie, possède un remarquable vignoble. Sur les hauteurs, il faut visiter la chapelle Saint-Sébastien construite au XIIIe siècle. Situé au pied du Château de l'Ortenbourg, Scherwiller, autre village viticole, abrite de nombreuses maisons de vignerons ornées d'un porche de grès rose.

Plus loin, Sélestat est le siège de la célèbre Bibliothèque Humaniste. L'église Sainte-Foy, chef-d'oeuvre de l'art roman, témoigne également du riche patrimoine historique de la ville. À l'est de Sélestat, le Grand Ried, pays de la Matelote, offre un paysage unique, alternance de marais, de roseaux, de prairies humides et de bosquets où des espèces végétales rares ont trouvé refuge. En fin de parcours, l'usine hydro-électrique de Marckolsheim et le pélerinage de Neunkirch s'imposent au visiteur.

Télécharger le PDF


Chou, vigne et tabacChou, vigne et tabac

« L'Alsace c'est chou !» proclament les panneaux qui jalonnent les chemins pleins de senteurs de la route de la choucroute. D'Eschau à Rosheim, le parcours traverse ainsi de vastes étendues plantées de ce légume noble. Après le chou, la vigne accompagne le randonneur jusqu'à Barr, terre viticole par excellence.

Vient ensuite la culture du tabac particulièrement développée dans la région de Benfeld, centre tabacole important. L'itinéraire mène tranquillement à Erstein, capitale sucrière de l'Alsace, avant d'entamer la dernière ligne droite vers Eschau par le canal du  Rhône-au-Rhin (EuroVelo 15).

Le pays de la choucroute commence à Geispolsheim, dans la grande banlieue de Strasbourg. C'est dans cette région qu'est récoltée la quasi-totalité de la production nationale de chou. Rosheim possède l'une des plus ravissantes églises romanes d'Alsace. Obernai brille par une superbe architecture mise en valeur sur la place du Marché qui a conservé son ordonnancement Renaissance. Entre Obernai et Eichhoffen, la route donne à voir des villages viticoles authentiques et très accueillants dont le Rouge d'Ottrott et le Klevener de Heiligenstein sont des spécialités parmi d'autres. Benfeld et Erstein, petites villes typiques de la bande rhénane, méritent une visite.

Télécharger le PDF


A travers le «Kochersberg»A travers le «Kochersberg»

Aux portes de Strasbourg, la route qui relie Wolfisheim et Mittelhausbergen longe la ceinture fortifiée de la métrople alsacienne. Au-delà de Pfulgriesheim s'ouvre le Kochersberg, « grenier à blé » de l'Alsace. Les grandes étendues cultivées sont rythmées par de rondes collines. À partir d'Osthoffen-Dahlenheim, elles cèdent le pas à la vigne qui s'étire sur les coteaux de la Mossig, sur les flancs du Mont Scharrach.

Le retour à Wolfisheim s'effectue en empruntant les berges de la Mossig puis du canal de la Bruche. Le Kochersberg forme une entité de riches terres agricoles où alternent les cultures de maïs, de tabac, de betteraves sucrières, d'asperges et de houblon. De très nombreux villages parsèment cette région dont on dit aussi que c'est le pays de la tarte flambée. Ils ont conservé de beaux bâtiments ruraux du XVIe et du XIXe siècle. Les fermes typiques du Kochersberg se caractérisent par un portail coiffé d'un toit, décoré et égayé de niches. On notera également à la sortie du village d'Osthoffen le joli Manoir Renaissance.

D'autres châteaux de plaine jalonnent le Val de Bruche à Ernolsheim-sur-Bruche, Kolbsheim, Breuschwickersheim,.... Le canal de la Bruche, chemin du retour, a été construit par Vauban afin d'acheminer les pierres nécessaires à l'édification de la Citadelle de Strasbourg.

Télécharger le PDF


La piste des fortsLa piste des forts

85km de pistes cyclables. De forts en nature... La Piste des Forts est un itinéraire cyclable francoallemand qui associe patrimoine et nature aux portes de Strasbourg. Elle propose un parcours de 85 km de part et d’autre du Rhin et vous emmène des coteaux de Hausbergen à la campagne de l’Ortenau, des forêts rhénanes d’Illkirch-Graffenstaden à celle de la Wantzenau, à la découverte des 19 ouvrages de la « Ceinture des Forts ».

Un peu d’histoire… Depuis son origine, le statut de place forte de Strasbourg est inscrit dans ses murs et ses fortifications. Destinées à remplacer les fortifications de Specklin et de Vauban jugées obsolètes, deux lignes défensives sont construites après 1870 : une enceinte urbaine longue de 11 km et une ceinture de forts avancés constituée de 19 forts (16 en France, 3 en Allemagne).

Ces ouvrages, construits à l’époque de l’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’empire wilhelminien, portent les noms de personnalités politiques et militaires allemandes. Après 1918, ils sont rebaptisés du nom de généraux et maréchaux français. Les différents forts, ouvrages, abris et casemates sont camouflés par un couvert d’arbres : robiniers, marronniers ou noyers.

Avec le temps, la végétation a recouvert la plupart de ces édifices et seuls quatre ouvrages sont aujourd’hui ouverts au public : les forts Rapp (Moltke à l’époque allemande), Frère (Baden), Kléber (Bismarck) et l’ouvrage Ducrot (Podbielski). Leur exploration mêle histoire et loisir dans une découverte aussi joyeuse que passionnante.

Emprunter la Piste des Forts c’est aussi se régaler de la diversité des paysages, passer de la fraîcheur d’une forêt, à l’ombre d’une terrasse de café, des maisons à colombages aux maisons éclusières, jouer à saute frontière par delà le Rhin ou encore piqueniquer dans l’enceinte d’un fort. La Piste des Forts est également accessible depuis les centres-villes de Strasbourg et Kehl ou par les pistes cyclables longeant les canaux de la Marne au Rhin - Eurovélo®5, de la Bruche et du Rhône au Rhin - Eurovélo®15. Sans difficulté majeure, ce parcours est à découvrir à votre rythme, par petit bout ou grandes étapes, en famille ou entre amis

Télécharger le PDF


Vignoble et montagneVignoble et montagne

Entre la Route des Vins et le Pays Welche, l’itinéraire promène le cycliste en toute quiétude à flanc de collines puis bifurque vers l’Ouest pour pénétrer dans une vallée qui a su garder l’empreinte des époques celtes, romaines, médiévales et des splendeurs architecturales de la renaissance rhénane. Alors que le dialecte alsacien est parlé couramment dans le vignoble, le patois roman résonne encore dans le pays Welche.

Vous pourrez ainsi découvrir le musée Albert Schweitzer au cœur de Kaysersberg, cité où le célèbre prix Nobel de la Paix naquit en 1875 ou encore la maison du Pays Welche à Fréland. Ribeauvillé et Riquewihr illustrent quant à elles la beauté et la générosité du vignoble alsacien, tandis qu’Hunawihr, plus beau Village de France, présente encore d’autres attraits, comme le parc des cigognes et des loutres, ou son église fortifiée !

Télécharger le PDF


Les 6 cols - Le bonhomme - LapoutroieLes 6 cols - Le bonhomme - Lapoutroie

Une sortie aux allures alpines avec pas moins de 6 cols et 1000 m de dénivelé. C’est donc une sortie réservée aux bons cyclistes, qui seront récompensés pour leurs efforts par des paysages magnifiques !

Au col des Bagenelles par exemple, profitez-en pour admirer quelques instants la très belle vue, avec d’un côté la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines et de l’autre, le fond de la vallée de Kaysersberg. Bonne route !

Télécharger le PDF

 

 

 


Colmar, du Canal du Rhône au Rhin à MunsterColmar, du Canal du Rhône au Rhin à Munster

Vins, gastronomie, traditions festives et patrimoine ancestral sont à Colmar l’expression d’un art de vivre transmis depuis des générations.

Le passé prestigieux de la ville s’inscrit au cœur de ses murs jusqu’à former un véritable musée en plein air. De Colmar, prenez la direction de la vallée de Munster par Turckheim et Zimmerbach.

Sommets arrondis, hautes chaumes, versants escarpés et lacs d’origine glaciaire composent le paysage varié de la vallée de Munster, l’un des plus beaux du Massif des Vosges. La vallée de Munster offre également des sites bien particuliers de randonnée pédestre, ponctués par de sympathiques fermes-auberges qui jalonnent les sentiers. De retour sur Colmar, offrez-vous un repos mérité sur une terrasse de la place de la Cathédrale Saint-Martin pour repartir de plus belle le long du Canal de Colmar qui vous fera voyager dans un cadre bucolique ! A partir d’Artzenheim et si vos jambes vous le permettent, vous pourrez emprunter la Véloroute du Rhin (EV15) jusqu’à Andermatt en Suisse

Télécharger le PDF


Les 2 valléesLes deux vallées

Bordée au sud par le Sundgau, la vallée de la Doller commence à Burnhaupt. Lorsque l’on part à sa découverte, on accède à un domaine naturel où même les castors ont droit de cité ! Le musée de la Géologie à Sentheim vous donnera un avant-goût des agréables surprises : lacs d’altitude, faune et flore protégées, vous serez émerveillé par les paysages variés de cette vallée !

Avec cet itinéraire, vous partez sur les routes du Tour de France avec trois cols bien connus au programme : le col du Hundsdrück, le Ballon d’Alsace et le col du Bussang. Le final du Hundsdrück donne le « la » pour cette ode à la montagne. Le Ballon d’Alsace est encore bien plus long, et vous l’escaladerez par son versant réputé le plus difficile. A la sortie de Bussang, et avant votre retour en Alsace, n’oubliez pas de vous désaltérer à la source Marie, elle vous offrira une eau ferrugineuse qui vous aidera à récupérer !

Télécharger le PDF


Une virée au HartmannswillerkopfUne virée au Hartmannswillerkopf

Plaine et montagne sont au programme de cette virée qui conviendra particulièrement aux randonneurs souhaitant se tester sur une longue distance montagneuse. La route s’élève en seconde partie de sortie pour une montée au Hartmannswillerkopf, contrefort escarpé qui surplombe Cernay et la Vallée de la Thur et qui fut l’enjeu de terribles combats en 1915.

Au sommet, la croix lumineuse du Monument national domine les vestiges militaires. Le panorama, désormais placé sous le signe de la paix, englobe la plaine d’Alsace, la chaine du Massif des Vosges, de la Forêt-Noire et les Alpes par beau temps !

Télécharger le PDF


Itinéraire vélo Route des VinsRoute des Vins

Rouffach, dominée par le château d’Isenbourg, est célèbre pour sa Halle aux blés et sa Tour des sorcières et plus encore pour ses grands crus.

Le vignoble imprime ici sa marque définitive au paysage ! Au Sud-ouest de la cité s’ouvre la

Vallée Noble qui tire son caractère pittoresque tant de son vignoble que des sources minérales de Soultzmatt. Vous parviendrez à Guebwiller où l’église Saint-Léger figure parmi les plus beaux spécimens d’art roman en Alsace. Un itinéraire ponctué par les clochers romans qui ornent les villages de renom du vignoble alsacien

Télécharger le PDF


Aux bords du RhinAux bords du Rhin

De Rouffach, partez à la découverte de la plaine d’Alsace jusqu’à Fessenheim, situé sur la « Route des abolitions de l’esclavage et des Droits de l’Homme » et berceau de la famille des Schoelcher.

Un petit musée local « Maison Schoelcher – Musée de la Hardt » permettra à tout cycliste d’y faire une pause culturelle. Pour la pause technique, rendez-vous à la Maison des Energies EDF, située au bord du Rhin, et qui sera prête à vous faire découvrir les dernières nouveautés technologiques. Empruntez le Barrage du Grand Canal d’Alsace et longez le Rhin pour reprendre le pont Neuenburg/Chalampé. Prenez le temps de vous aérer sur l’île du Rhin. Reprenez ensuite vos esprits pour repartir de plus belle vers Ensisheim où vous pourrez visiter le Musée de la Régence, vitrine entre autre de l’activité des mineurs de potasse d’Alsace, et retournez sur Rouffach par les villages de Réguisheim, Merxheim et Gundolsheim.

Télécharger le PDF


Sur les traces du Tour de FranceSur les traces du Tour de France

En 2000, Lance Armstrong a conclu le Tour de France avec un dernier « contre la montre » à travers la plaine du Rhin, plus précisément entre Fribourg et Mulhouse. Ce parcours emboîte le pas aux coureurs du Tour de France.

Le parking situé au Pont du Bouc entre Ottmarsheim et Rixheim constitue le point de départ. De là, vous traverserez les villages alsaciens à toute vitesse sur les chemins asphaltés pour regagner Neuenburg am Rhein, en empruntant le „Rhiisträßle“ (L134) à la hauteur de Fessenheim/Hartheim. Après Neuenburg, vous retournerez au Pont du Bouc par le pont sur le Rhin.

Télécharger le PDF

 


Le long des voies navigables de FranceLe long des voies navigables de France

De l’eau, de l’eau et encore de l’eau - tel est le leitmotiv de ce circuit qui traverse deux pays et longe quatre cours d’eau dont la diversité constitue l’attrait.

C’est le moment de prendre son temps pour observer les oiseaux aquatiques des bords du Rhin. En effet, ces berges servent d’étape aux oiseaux dans leur migration vers le sud et accueillent en hiver plus de 20 000 espèces.

Télécharger le PDF

 

 

 


Autour du canalAutour du Canal

Situé à l’extrême sud de l’Alsace, entre Vosges et Jura suisse, le Sundgau est séduisant, reposant et également gourmand. Outre un paysage vigoureux et pourtant d’une douceur remarquable, le Sundgau vous réservera un régal tout en nuances, avec les restaurateurs de « La Route de la Carpe Frite » - Site Remarquable du Goût – qui vous proposeront de partager cette spécialité délicieuse ! Ce circuit offre des paysages variés  dessinés par les collines sundgauviennes. Le parcours emprunte la piste cyclable de l’Eurovélo 6 Nantes-Budapest, qui longe le canal du Rhône au Rhin jusqu’à Illfurth, tout en vous offrant un délicieux panorama sur le Massif des Vosges.

Télécharger le PDF

 


Haute Vallée de l'IllHaute vallée de l'Ill

Le Sundgau offre des possibilités de balade d’une exceptionnelle diversité. Laissez-vous conduire le long de la vallée de l’Ill où un chapelet de maisons à colombages aux balcons fleuris vous servira de guide à travers cette terre aux multiples étangs, forêts, chapelles et moulins. Vous passerez par Waldighoffen, patrie du poète Nathan Katz, Oltingue et son musée Paysan, avant de rejoindre Ferrette, cité comtale nichée au pied du Jura Alsacien !

Télécharger le PDF