Tourisme Alsace France
Nos sites thématiques
Carnet de voyage

Collégiale Saint-Florent

Place de l'église
67280 Niederhaslach
Office de Tourisme Région Molsheim Mutzig
Contacter par téléphone
Infos & Réservations

  • Description
  • Services
  • Localisation
  • Tarifs/Horaires

Une véritable petite cathédrale de l’art gothique. La magnifique collégiale Saint-Florent (XIIIe et XIVe siècles), haut lieu de pélerinage depuis 810, abrite les reliques de Saint Florent, évêque dans le dernier tiers du VIe siècle succédant à Arbogast et précédant Ansoald sur le Siège de Strasbourg.

Historique
Il y a eu trois églises à Niederhaslach.
La première église, bâtiment dû à saint Florent, ne devait pas être d’une dimension considérable. De cet édifice ne subsiste aujourd’hui qu’une partie du choeur où reposent les reliques de saint Florent.
Les origines de la deuxième église remontent à 1274. Le 2 juin 1287, un incendie détruisit cette nouvelle construction, à part le choeur qui est resté intact.
Les travaux furent repris sous la direction du fils d’Ervin de Steinbach, constructeur de la cathédrale de Strasbourg. Gerlach de Steinbach devait y trouver la mort accidentellement en 1330. Les travaux de ce troisième édifice se terminèrent vers 1385.
Puis elle connut les vicissitudes de la guerre des paysans et de la guerre de Trente Ans. Le 6 juin 1633, les suédois l’incendièrent. Une restauration provisoire eut lieu vers la fin du 17ème siècle et la restauration définitive à partir de 1854, sous l’impulsion du Curé Kramer et menée par l’architecte Boeswilwald, architecte des Monuments Historiques de France qui rehausse la tour-porche (42 m de haut). Le temps ayant à nouveau son oeuvre, la dernière restauration extérieure et intérieure débuta en 1990 pour s’achever en 2006.

A l'extérieur
Une majestueuse façade
- Un élégant portail et un magnifique tympan illustrant la légende de Saint Florent (1310)
- Des gargouilles à thème : les maux, pour lesquels on vient prier Saint Florent.

A l’intérieur
Le choeur et l'abside sont la partie la plus ancienne de la collégiale (1274 à 1287).
- Les vitraux des bas-côtés (XIVe siècle), exceptionnels par leur beauté et leur finesse d'exécution, sont surtout un des seuls ensembles d'origine encore en place. Ils racontent la bible et la vie des saints.
- Les vitraux de la nef sont les plus anciens de l'édifice, probablement du XIIIe siècle.
- La rosace : magnifique rose (XIVe siècle) en forme d’hexalobe curviligne de 4 m.
- La chapelle de la Vierge à droite du chœur a été construite en 1344 sous l’épiscopat de Berchtold de Bucheck et dédicacée à l’origine à la Sainte-Croix. Elle renferme une pièce très rare : le monumental saint Sépulcre de la fin du XIVe siècle a gardé son aspect d’origine, complet, bien conservé et sans modification majeure. Il est, avec celui de Haguenau, le seul en Alsace qui soit encore intégralement conservé dans une église. On y trouve aussi la pierre tombale de Gerlach, le fils du célèbre maître d'oeuvre de la cathédrale de Strasbourg Erwin dit de Steinbach, tombé de l'échafaudage en 1330 au cours des travaux de reconstruction après l'incendie en 1287 qui ravagea une grande partie de la première église. La nef et le massif occidental du XIVe siècle (jusqu'au niveau de la rosace) sont son oeuvre.
- Le chœur avec la statue dorée de Saint Florent

Dans une niche
- La châsse en cuivre doré (1716) contenant les reliques de Saint Florent, a été réalisée par Jacques Fajard en 1716 et restaurée en 1857 par Auguste Laroche ; en dessous la tombe de l’évêque Rachio (gisant du XIVe siècle) qui opéra le transfert des reliques de Strasbourg à Haslach
- Le chœur des chanoines : avec stalles, lutrin et boiserie superbement ouvragée œuvre de Dominique Stoll de Rosheim (1691)
- Le lustre de Notre Dame des Lumières (1904) Reproduction d’une Vierge du XIVe siècle) « Le Seigneur sera leur lumière éternelle, leur Dieu sera leur beauté »
- Le baptistère octogonal à l’entrée de l’église (XIIIe siècle)

Le sanctuaire est l'objet, au XIXe siècle, de travaux d'envergure menés par l'architecte des Monuments Historiques, Emile BOESWILLWALD.

AU SOLSTICE D'ETE :
A cause d'une orientation à 30°NE, à la Saint Jean-Baptiste (ou solstice d'été), les vitraux du XIIIe siècle de l'abside s'illuminent au soleil levant depuis plus de 600 ans. Même si le soleil est absent, ce curieux phénomène fera ressortir les personnages et les couleurs de l'ombre.
Pélerinage annuel le dimanche 7 novembre ou le dimanche suivant la date du 7 novembre.

Visite pour groupe sur réservation auprès de l'Office de Tourisme

Formulaire de demande pour une visite de groupe



L'ajouter à mon carnet de voyage
L'ajouter à mon panier

Langues pratiquées : Allemand

Formules de visites: Visite libre, Visite guidée pour groupes sur RDV

Animaux acceptés: Non

Durée: 1h

Commodités / services annexes: Parking gratuit pour voitures, Parking bus

Effectif groupe:

Mini15
Maxi30

Place de l'église
67280 Niederhaslach

Localisation: Montagne (massif vosgien)

Distance (km) et nom gare la plus proche: 3 km - Urmatt

Altitude (m): 248

du 01/10/2017 au 30/04/2018
du 01/05/2018 au 30/09/2018
du 01/10/2018 au 30/04/2019

Horaires d'accueil: Octobre-Avril : 10h-17h, Mai-Septembre : 9h-18h

Période de validité

du 01/10/2017 au 30/04/2018
du 01/05/2018 au 30/09/2018
du 01/10/2018 au 30/04/2019

Voir aussi