Tourisme Alsace France
Nos sites thématiques
Mon compteCarnet de voyage

Tout savoir sur l'Alsace

L'architecture

L'Alsace cultive un décor riche et varié avec ses architectures religieuse, militaire, traditionnelle et rurale, de la Renaissance et du classicisme... Découvrez les plus beaux endroits d'Alsace à visiter !

L’architecture religieuse

L’art roman

Les églises romanes alsaciennes ont partout adopté le plan en croix latine, la nef allongée représentant le bras le plus long de la croix et le transept formant le petit bras. Une tour surmonte souvent la croisée comme à Guebwiller ou encore Sélestat. L’art roman se caractérise par des masses murales fortes et une simplicité des formes dans le décor. L’âge d’or de cet art se situe au 12ème siècle, période à laquelle apparaissent les clochers fortifiés. On assistera peu à peu à la disparition de la tour centrale, remplacée par deux tours latérales comme à Murbach et à Marmoutier. A partir de la fin du 12ème siècle, les édifices sont ornés de portails à tympan et adoptent un chœur polygonal. Les éléments de décor se concentrent sur les portails et les chapiteaux des colonnes.

L’art gothique

Cathédrale de StrasbourgIl apparaît en Alsace vers 1230, lors de la construction du croisillon sud de la cathédrale Notre Dame de Strasbourg. Il s’imposera rapidement grâce à l’essor des villes. Très vite, le gothique rayonnant fait son apparition, privilégiant les édifices lumineux et la verticalité. La collégiale de Colmar et l’abbatiale de Wissembourg en sont de parfaits exemples. Vers 1300, certaines constructions sont dépouillées de tout décor superflu et reviennent ainsi à une architecture simple et austère. C’est le cas, par exemple, de l’église Saint Thomas de Strasbourg. Enfin, le 15ème siècle voit naître le gothique flamboyant, dont la caractéristique principale est l’intégration d’éléments en forme de flamme. La collégiale Saint Thiébaut de Thann et la pointe de la Cathédrale de Strasbourg s’inscrivent pleinement dans ce courant.

L’art baroque

Peu répandu en France, l'Alsace peut se vanter de posséder sur son sol un bel édifice baroque. Au coeur du Ried, non loin de Sélestat, l'Abbatiale d'Ebersmunster se dresse fièrement au coeur du village. Œuvre majeure de l’Autrichien Peter Thumb, l’abbatiale bénédictine date pour l’essentiel du 18ème siècle. Le choeur de la fin du 17ème siècle a cependant été conservé.

L’architecture militaire

Une richesse architecturale liée à l'histoire

Neuf-BrisachDepuis l’époque des Romains, de nombreux ouvrages militaires ont été édifiés en Alsace. Cette richesse architecturale est intimement liée à l’histoire mouvementée d’une région occupant une place centrale en Europe. Elle est également le reflet de l’émiettement des pouvoirs dans le Saint Empire Romain Germanique, qui a conduit les propriétaires de terres à affirmer leur suprématie sur leurs voisins à l’aide de constructions massives. Ainsi, bien que majoritairement détruits au 17ème siècle, de nombreux vestiges de châteaux forts, villes, églises et cimetières fortifiés enrichissent le paysage alsacien. On trouve la plupart de ces constructions à des points hautement stratégiques qui permettaient de scruter la plaine d’Alsace ou d’encadrer les accès aux vallées vosgiennes. Suite à sa restauration entreprise au 20ème siècle par l’Empereur Guillaume II, le Château du Haut-Koenigsbourg compte certainement parmi les ouvrages les plus impressionnants. A ne pas manquer également, le Fleckenstein, château non restauré le plus visité d’Alsace. Plus récemment…

Entre 1679 et 1702, Vauban met en œuvre la fortification de la frontière de l’Alsace. En 1679, Huningue et Sélestat constituent la première étape de cet ouvrage. Viennent ensuite la citadelle de Strasbourg en 1681, les villes de Belfort et Fort-Louis en 1686, puis Landau et Neuf-Brisach en 1698. Neuf-Brisach fait incontestablement partie des villes alsaciennes fortifiées les mieux conservées et les plus majestueuses. Entre 1875 et 1914, les Allemands édifient une nouvelle enceinte de 11km protégée par les 15 forts situés autour de Strasbourg. Enfin, de 1927 à 1935, est entreprise la construction de la Ligne Maginot (200 km) dont il reste de nombreux vestiges, notamment le Four-à-chaux près de Lembach, le Schoenenbourg, l'abri et la casemate de Esch à Hatten.

L’architecture traditionnelle et rurale

La ferme de plaine

Maison Rurale de l'Outre-ForêtLa ferme de plaine se compose généralement de bâtiments séparés et disposés autour d’une vaste cour. Cette dernière peut être fermée par un porche, comme dans le Kochersberg (nord-ouest de Strasbourg), ou ouverte. Au Nord et au Sud de la plaine d’Alsace, il est courant de trouver des fermes plus modestes, composées d’une maison-bloc qui rassemble logis, grange et étable. C’est le cas des fermes de l’Outre Forêt ou du Sundgau. Malgré ces différences de style, liées aux traditions locales et au mode de vie des habitants, il est possible de noter des constantes dans l’habitat alsacien. Ainsi, la construction à pans de bois à poutres apparentes est commune à toutes les fermes de la région.

La maison de vigneron

On trouve de beaux exemples de ce type d’habitation à Mittelbergheim, Andlau, Obernai, Hunawihr, Kaysersberg ou encore Ribeauvillé. Les maisons de vignerons et leur cour sont exigües. Elles peuvent comporter plusieurs étages à colombages, leur nombre variant selon la richesse de la famille. Fabriqué en pierres et souvent à demi enterré, le rez de chaussée est exclusivement réservé à la cave et au pressoir.

L’habitat de montagne et des vallées

L’architecture des vallées et montagnes diffère fortement de celle des habitats de plaine, l’influence des Vosges voisines étant clairement visible. Ainsi, les fermes en pierre sont majoritairement construites en un seul bloc, regroupant logis, grange et étable, avec de petites pièces plus faciles à chauffer.

L’architecture de la renaissance et du classicisme

La Renaissance

Commanderie Saint-JeanA partir du 13ème siècle, l’ensemble des pays rhénans connaît un développement des cités marchandes. Un grand nombre d’édifices publics sont alors construits, l’âge d’or du mouvement se situant au 16ème siècle. Arsenaux, halles et Hôtels de Ville fastueusement décorés donnent ainsi une nouvelle identité aux villes alsaciennes. Les riches maisons bourgeoises qui entourent ces bâtiments ont rapidement suivi la tendance, en particulier à Colmar, Strasbourg et Riquewihr. Même les petites villes bénéficient de cet essor, les Hôtels de Ville d’Obernai, Rouffach, Molsheim, Kaysersberg et Guebwiller ayant été bâtis à cette époque. Le Palais du Neubau à Strasbourg, la Commanderie Saint Jean à Sélestat, le Palais de la Régence à Ensisheim, le Palais de la Metzig à Molsheim et la Maison des Têtes à Colmar sont de remarquables exemples du style Renaissance. Leur toit est souvent pointu, en partie caché par des pignons finement travaillés, en volutes entremêlées de clochetons ou en gradins. Des tourelles d’escaliers polygonales ainsi que des oriels, avancées vitrées permettant d’observer la rue et d’éclairer les pièces, ornent la plupart des édifices de cette époque. Pans de bois sculptés ou peints, enseignes en fer forgé et sculptures enrichissent souvent l’ensemble.

L’âge classique

Le classicisme, très en vogue à Paris, influence fortement l’architecture alsacienne à partir du 18ème siècle. L’architecture classique se caractérise par une étude rationnelle des proportions héritée de l’Antiquité et par la recherche de compositions symétriques. Les Palais des Rohan à Strasbourg et Saverne, le Palais du Conseil Souverain de Colmar et l’Hôpital Civil à Strasbourg sont sans doute les représentants les plus prestigieux du classicisme en Alsace.

L'Alsace se partage FacebookTwitter
Newsletter RSS

Inscrivez-vous à notre newsletter pour connaître nos actualités, nos coups de coeur et bons plans !

Je veux m'inscrire à la newsletter


Découvrez l'Alsace avec un greeter ! 

Un Greeter est une personne passionnée par sa ville qui la fait découvrir de manière unique, authentique et conviviale. Il vous accueille et vous accompagne de manière personnalisée et gratuite. Réservez dès maintenant une balade avec l’un de nos greeters !

 

L'Alsace sur Facebook : devenez fan de notre région

L'Alsace sur Pinterest : notre région en photo

L'Alsace sur Youtube : nos idées de visites en vidéo

L'Alsace sur Twitter : suivez-nous pour connaitre nos dernières actus

L'Alsace sur Google + : suivez notre actualité